La commune a subi plusieurs abattages d’arbres ces derniers temps à Saint-Nicolas. Cela n’était pas toujours justifié et la commune n’a pas replanté de nouveaux arbres systématiquement, loin s’en faut ! Beaucoup de Saints-Clausiens nous ont interpellés sur le sujet et s’en émeuvent, à juste titre.

Voici l’interpellation au conseil communal de ce 27 janvier 2020 de Samuel Dufranne

La déclaration de politique régionale prévoit de planter 4000 kms de haies. Grâce aux efforts de la commune récemment, ce compte est porté à 4001 km… 

Ces derniers temps plusieurs témoignages nous parviennent pour signaler des abattages d’arbres. Ayant creusé la question, comme conseiller, je ne peux que constater le manque de collaboration et d’intervision entre les services des travaux et ceux de l’environnement à qui devrait revenir la responsabilité de ces questions d’élagage ou d’abattage d’arbres.

Ecolo demande une meilleure coordination des services

Cela aurait peut-être évité que 4 arbres soient abattus purement et simplement là où les habitants de Buraufosse demandaient leur élagage. C’était, comme me l’a indiqué vos services, M. Avril, plus simple, moins coûteux et à risque minimum de passer par un “abattage de sécurité”, et ce sans permis, dont on ne sait toujours pas s’il est nécessaire ou pas aujourd’hui… De plus, nous attendons toujours le remplacement par des éléments végétaux des arbres abattus place Vandervelde. 

Ecolo souhaite que l’ambition écologique et d’aménagement du territoire soit aussi prise en compte, et demande une concertation forte entre les services de l’environnement et des travaux.

Inverser la tendance et contribuer au plan haies du Gouvernement wallon

Nous demandons que chaque abattage d’arbre, évalué comme absolument nécessaire par les 2 services, soit systématiquement compensé. 

Nous vous proposons en guise de signe de bonne foi, que la commune se porte volontaire pour contribuer au plan “Haies” du Gouvernement wallon

Images du sentier entre le Bonnet et la rue Buraufosse où 4 arbres ont été abattus au lieu d’être élagués.

(c) Maria Presti

(c) Maria Presti

(c) Maria Presti