Ecolo Saint-Nicolas s’est très fort impliqué dans l’instruction d’une position forte du Conseil communal à la suite des nouvelles affaires au sein d’Enodia / Nethys (ex-Publifin). Voici le communiqué de presse conjoint de l’opposition.

Lors du conseil communal du 23 septembre, le PS a voté contre une motion concernant Enodia (anciennement Publflin) déposée par un parti de l’opposition. Cette motion visait à soutenir les travailleurs et à refuser toute privatisation abusive par Enodia, sans concertation de ses instances. 

Etant donné ce refus, mais surtout au vu du caractère symbolique de ce dossier, le PS avait laissé entendre qu’il prendrait la main pour proposer un texte de consensus. 

Ne voyant rien venir, une semaine plus tard, c’est à nouveau l’opposition qui a pris l’initiative de contacter les chefs de groupes Ecolo, PTB, MR, Saint-Nicolas + et PS, ainsi que la Bourgmestre. 

Si au départ, seuls les partis de l’opposition avaient embrayé directement pour proposer une position commune du conseil communal, le PS s’est ensuite rallié à la démarche. La Bourgmestre a accepté de mettre en discussion et au vote la résolution proposée par l’opposition, tout en l’élargissant de différents éléments. Elle a convoqué un conseil communal en urgence. En effet, ce 10 octobre, le CA d’Enodia se réunit, ce qui laissait donc un délai fort court pour une réaction de la Commune. 

Cette résolution comprend en substance ces points : 

  • plus de transparence et l’information complète des actionnaires d’Enodia (communes et province)
  • la convocation d’une AG extraordinaire
  • le soutien aux travailleurs concernés
  • le refus de toute privatisation de Voo, de Win et d’Elicio, tant que les activités principales d’Enodia n’ont pas été redéfinies. 
  • la défense par des avocats des intérêts de la commune
  • la vérification d’éléments de bonne gouvernance dans le fonctionnement du CA (rémunération des dirigeants, lutte contre des conflits d’intérêts…)

L’opposition est soulagée d’avoir pu, in fine, convaincre la majorité PS de la nécessité de prendre une position forte dans ce dossier. Car Enodia, c’est l’argent des gens, et c’est, pour la commune, une source non négligeable de revenus pour des politiques communales ambitieuses. 

Signataires :

Gilbert Fransolet, Saint-Nicolas+

Rosa Terranova, PTB

Fuat Agirbas et Sophie Burlet, MR

Samuel Dufranne, Ecolo

Share This