Grâce à Ecolo, Saint-Nicolas se joint aux communes comme Fexhe, Donceel ou Ans qui veulent une étude d’incidence large sur Liège Airport ! Au conseil communal du 28 septembre, Samuel Dufranne et Sophie Claes ont fait voter ce texte ! Cela a été relayé dans un article de La Meuse

Une étude d’incidence globale!

Différentes communes de l’arrondissement de Liège ont pris l’option d’intenter une action judiciaire conjointe en vue d’obtenir une nouvelle évaluation d’ensemble des incidences de l’activité aéroportuaire liégeoise. En parallèle, nous apprenions récemment qu’une étude d’incidence allait de toute façon être menée en vue du renouvellement du permis d’environnement qui arrive à échéance en 2023. 

Il est nécessaire que cette étude prenne en compte l’ensemble des développements envisagés de l’aéroport et en analyse globalement toutes les incidences.

Economie… et santé, mobilité, environnement, société !

En effet, ces dernières années, l’aéroport de Liège a augmenté son taux d’activité, et les années futures présagent d’une évolution similaire ou plus importante encore. 

Si l’importance économique de l’aéroport doit être prise en compte, en même temps il apparaît nécessaire d’évaluer objectivement les incidences de l’aéroport de Liège et d’anticiper l’impact de son développement sur un ensemble d’indicateurs, pour assurer une logique saine et pérenne dans la mise en oeuvre de cet outil sur le long terme. 

Avec cette motion, nous souhaitons que le développement de l’activité aéroportuaire, qui touche les populations de l’Ouest liégeois, en ce compris les habitants de Saint-Nicolas, fasse l’objet d’une analyse d’impact sur différents indicateurs : santé, augmentation du trafic routier ou des nuisances sonores, impact environnemental et impact social.  

Développement ET qualité de vie !

Le développement de l’économie doit pouvoir se faire de manière compatible avec une bonne qualité de vie, la sauvegarde de la biodiversité, la lutte contre le réchauffement climatique en ce compris le renouveau agricole visant la résilience alimentaire de l’agglomération liégeoise.

La question est donc de soutenir le développement de l’emploi et un modèle économique respectueux de ses acteurs dans le bassin liégeois, dans une logique de concertation, sur base d’une analyse globale et objective. C’est pourquoi Ecolo propose au Conseil ce texte.

Texte voté au conseil

 

 

 

 

Share This