Réaction d’Ecolo Saint-Nicolas face à la pétition contre le centre de demandeurs d’asile sur le site de l’Espérance

Pour Ecolo, il est urgent d’instaurer un dialogue avec les riverains et de définir ensemble un projet pour le quartier, qui respecte les valeurs d’accueil et de multiculturalité de notre commune !

Les conseillers communaux Ecolo, Samuel Dufranne et Sophie Claes, ont reçu la pétition contre l’éventuel déploiement d’un centre d’accueil pour demandeurs d’asile sur le site de l’ancien hôpital de l’Espérance. 

Cette pétition est signée par 160 riverains, dont plusieurs familles, et son initiateur n’est pas renseigné. Le texte accompagnant explique le manque d’information de nombreux riverains sur le projet, détaille différentes craintes (nuisances, prix de l’immobilier en baisse…). Il nous est demandé de cosigner. 

Où en est le dossier du centre pour demandeurs d’asile ?

Ecolo prend en  tout cas acte de cette pétition, et tient ici à rappeler quelques éléments du dossier

  • ce projet de centre d’accueil pour demandeurs d’asile est en stand-by actuellement, car la demande de places est en baisse suite à la crise du coronavirus ; 
  • le projet d’un centre d’accueil serait limité à 275 personnes, pour une durée de 2 ans environ ; 
  • après ces 2 ans, un projet de rénovation urbaine prendra place sur le site ;
  • le site appartient à un promoteur privé
  • il n’appartient pas à la commune de s’opposer ou pas à l’implantation d’un centre car c’est la prérogative du gouvernement fédéral de choisir des lieux d’implantation

Ecouter et informer les citoyens riverains du site : une priorité !

Pour Ecolo, il y a un point d’accord majeur dans cette pétition : les citoyens en voisinage direct du site manquent d’information. Ce manque d’information laisse de la place à différents ressentis, certains générant de l’angoisse et de la peur, que nous comprenons, sans les partager. 

Nous avons demandé dès le début une information rapide des citoyens autour du site. Il faut en effet faire tomber les fantasmes et éviter les récupérations par divers groupes d’intérêt, dont ceux qui y ont des intérêts immobiliers et financiers, et qui avancent masqués dans ce débat. 

Ecolo a fait des propositions concrètes pour informer les citoyens

Dans ce but d’information, lors du conseil du mois de septembre, nous avons demandé et obtenu l’audition d’un directeur de centre du même type, en séance publique du conseil communal. A la demande du PS, le Conseil a même choisi d’auditionner, avant fin décembre de cette année, le directeur pressenti pour le site de l’Espérance. Nous attendons que le Collège donne suite à cette décision. Cela permettra d’expliquer la réalité d’un tel centre et de faire tomber les fantasmes. 

De plus, la tradition de la commune est l’accueil, la mixité culturelle, et l’ouverture. La commune a d’ailleurs adhéré, en février 2018, à l’initiative d’Ecolo et à l’unanimité des conseillers communaux, à une motion déclarant Saint-Nicolas Commune Hospitalière. Notre commune est le résultat des migrations et a toujours été un exemple de cohésion ! Ne laissons pas gagner le repli sur soi. S’opposer à ce centre contrevient à la décision du Conseil communal. 

Créons un projet collectif pour ce quartier !

Nous sommes également d’accord sur ceci : le site de l’Espérance est en effet un enjeu réel pour ce quartier ! L’arrivée – toujours hypothétique à ce stade – d’un centre d’accueil pour demandeurs d’asile, est aussi l’opportunité d’éviter un chancre urbain : un site vide amène plus de nuisances et de problèmes qu’un site occupé. Ce centre sera une source de nouveaux clients pour les commerces du quartier, durement affectés par le déménagement de l’hôpital. 

S’il advient, ce centre sera temporaire. Cela n’empêchera donc pas la revitalisation du quartier. Il est plutôt l’opportunité de questionner, dès maintenant, le projet de quartier : mixité culturelle, tissu commercial, écoles, marché, mobilité, espaces verts et lieux de rencontre. Nous souhaitons un vivre-ensemble plus harmonieux, retisser du lien social et interculturel. 

Ecolo souhaite que la commune travaille en urgence sur ses quartiers (Espérance, Coopération, Pansy, Vinâve, Tilleur…) ! Il y a un important travail de terrain à réaliser. Plutôt qu’à s’opposer à un hypothétique centre pour demandeur d’asile, consacrons notre énergie à créer un nouveau projet pour ce quartier.

Travaillons ensemble sereinement au quartier de demain !

Faisons de cet éventuel centre croix-rouge un levier pour : 

  • renforcer l’identité de notre commune, autour de valeur d’accueil, de multiculturalité, de diversité, d’inclusion,
  • et renouveler ce quartier en cohérence avec ces valeurs, en étant à l’écoute de tous. 

Le pouvoir communal doit être le garant de l’intérêt communal. Il doit instaurer un climat serein et constructif. Oui, il est temps de mettre en place, dans un dialogue apaisé, une réflexion collective et participative pour redynamiser ce quartier. C’est ce que souhaite en tout cas Ecolo.

Et nous sommes à l’écoute des citoyens pour cela. 

Samuel Dufranne – conseiller communal et chef de groupe

Sophie Claes – conseillère communale

 

Share This